Accueil > Qui sommes nous > Bienvenue

Quel est notre objectif primordial ?

Il est de protéger au maximum les enfants du traumatisme que constitue la séparation de leurs parents, particulièrement quand elle est conflictuelle.
De leur garantir l’amour, la présence et les soins de leurs deux parents, de leurs deux familles, tout au long de leur vie d’enfant et d’adolescent afin qu’ils deviennent des adultes épanouis.

Qui sommes-nous ?

Un collectif de femmes et d'hommes, de tous âges, de toutes orientations sexuelles, de tout niveau social, culturel, de toutes origines ethniques, de toutes confessions …
Certain(e)s d’entre nous appartiennent à des associations, d’autres pas.

Quelles sont nos valeurs ?

Nous sommes non-violents, fervents défenseurs du droit des enfants à leurs 2 parents, leurs 2 familles, leurs 2 cultures si c’est le cas . Nous revendiquons ces droits pour tous les enfants, qu’ils soient issus d’une famille hétérosexuelle, homosexuelle, ou qu’ils vivent dans une famille monoparentale.

Nous sommes partisans de l’égalité entre femmes et hommes, notamment au travers d’une expression et d’une responsabilisation paritaire en notre sein, entre homo et hétérosexuels.

Nous sommes démocrates, laïques, nous nous élevons contre toute forme de discrimination.

Quels sont les moyens que nous voulons mettre en œuvre ?

La loi :
Nous demandons :
L’application de la loi déjà existante : Il existe des dispositions destinées à protéger l’enfant et le maintien du lien entre ses deux parents mais il est très difficile de les faire appliquer ou sanctionner quand elles ne sont pas respectées.

Nous soutenons :
L’avancée de la loi, qui dans le cadre d’une proposition de loi n° 1925, (consécutive au Projet de Loi sur la Famille non finalisé, en ce moment en discussion), crée la double résidence de l’enfant, encourage la médiation et impose des sanctions aux parents ne respectant pas la loi.

Nous espérons :
Une mise en œuvre réelle par la justice de la non-discrimination, de l’équité des temps de résidence et d’éducation des enfants, la reconnaissance de la complémentarité des rôles parentaux. Dans ce sens faire de la résidence alternée un principe de base (mais pas systématique) est indispensable, ainsi que la proposition de loi l’affirme dans l’exposé des motifs « l’alternance des temps de résidence sera le principe et le juge ne fixera plus de droit de visite et d’hébergement du parent qui reçoit l’enfant pour une durée inférieure à l’autre »

La prise en compte que les manipulations et l’instrumentalisation de l’enfant constituent une maltraitance psychologique qui doivent être reconnues et sanctionnées au même titre que les violences physiques. Elles doivent être traitées comme un problème de santé publique, ainsi que cela se fait déjà dans nombre de pays.

Le changement des mentalités grâce à une communication honnête et rigoureuse , des actions et des propositions sereines et constructives, la lutte contre tous les stéréotypes

 


Développement d'audience :